LOA

LOA

Votre média alternatif


Vladimir Poutine, le regard vers Mayotte

Publié le 26 Septembre 2019, 22:29pm

Catégories : #international, #régional, #politique

En 2014, le parlement de Crimée vote pour son rattachement à la Russie de Vladimir Poutine. Le gouvernement Ukrainien s'y oppose et reçoit le soutien des occidentaux dont celui de la France. Éclate alors la guerre de Crimée, qui se jouera aussi sur le terrain médiatique.

La France de François Hollande et celle d'Emmanuel Macron ne reconnaissent pas le vote du peuple de Crimée, sans l'accord de l'Ukraine. Cette désapprobation est réaffirmée lors de la visite du président ukrainien Zelensky à l’Élysée, en cette année 2019. Peut-on lire lors d'un tweet officiel : "L’annexion de la Crimée par la Russie est illégale. La France le répète à l’occasion de la visite officielle du président Zelensky". Pourtant il faut rappeler qu'à la base, la Crimée a toujours été reconnue comme République Autonome par le gouvernement ukrainien. L'ex région soviétique dispose donc de son destin et de son auto-détermination, comme elle l'entend dans le cadre de son autonomie.

Sada, ville de Mayotte

Vladimir Poutine et son ministère des affaires étrangères répliquèrent alors, en rappelant à la France sa propre histoire.

En 1974, lors du référendum pour l'indépendance des Comores, une écrasante majorité des 4 îles comoriennes votèrent pour le détachement d'avec la France de Valéry Giscard D'Estaing. Excepté pour l'île de Mayotte, où les votes en faveur de la présence française furent plus élevés. Outre passant les recommandations de L'ONU et le désaccord total du gouvernement comorien, la France fit de Mayotte son 101e département ; En la rattachant à la République.  C'est aujourd'hui le même schéma qui se pose en Crimée.

D'où le fameux tweet de réponse du ministère des affaires étrangères russes : "Le président français Macron aurait dû discuter à son homologue ukrainien Zelensky de Mayotte, qui est devenu le 101e département français après un référendum en 2009 au lieu de mentionner la supposée ‘annexion illégale de la Crimée par la Russie".

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents