LOA

LOA

Votre média alternatif


Metro express, La Réunion en a rêvé, l'île Maurice l'a fait

Publié par Mickaël JORON sur 2 Octobre 2019, 21:50pm

Catégories : #économique, #société, #régional, #international, #politique

 

Image parRobert-Owen-Wahl de Pixabay

Un succès pour le lancement du Metro express mauricien, en ce début de mois d'octobre. Cela nous rappelle que de 1878 à 1976 le transport ferroviaire a aussi été présent sur le territoire réunionnais. Nos choix sociétales dédiés au tout voiture, ont complètement éradiqué ce mode de transport sur voie propre. Pour le bonheur des gros lobbys concessionnaires présents sur notre île. 

Tout comme la Réunion, l'île Maurice est régulièrement confrontée à de nombreux bouchons sur ses routes. L'île sœur a donc réfléchi à un moyen de désengorger ses axes routiers, tout en restant dans un paradigme écologique. L'idée du metro express a pour colonne vertébrale, le projet avorté du tram-train du défunt Paul Vergès ancien président de région. Les mauriciens s'en sont inspirés et l'ont amélioré avec leur génie créatif. De nombreux investisseurs dont la Chine et L'Inde  ont participé à ce projet qui reliera les principales villes mauriciennes dont Port-Louis, Rosehill et plus tard Curepipe.

"Ce voisin qui pourtant connait aussi des difficultés de crise économique"

 

Image parRonny K de Pixabay

Une avancée fulgurante de notre voisin indépendant, qui nous amène à une prise de conscience. Ce voisin qui pourtant connait aussi des difficultés de crise économique, d'endettement, de ghettoïsation, de criminalité et de discrimination raciale. Les mauriciens sont tout aussi divisés que les réunionnais, ils ont les mêmes problèmes de corruption si ce n'est pire. 
Néanmoins il faut dire que la manne première du gouvernement mauricien reste le tourisme, le metro express est donc un atout majeur au développement économique. La population en profitera gratuitement, durant une période donnée à partir du 1er novembre. Malgré les problèmes répétés de racialisme ou de communalisme. Au travers de la réalisation de ce projet, l'inconscient collectif mauricien a tout de même saisi le bien commun de la nation ; Avant les intérêts politiciens des uns et des autres. 
 

Mickaël JORON

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents